Rencontres et échanges dans un village de l'Altiplano péruvien

A écouter pendant la lecture de cet article :

Leer este articulo en español

nunoaPar l'intermédiaire de l'association lozérienne « Ensemble avec les Andes », nous avons été mis en contact avec un groupe de jeunes étudiants du village de Nuñoa. Situé à 4000m d'altitude sur l'altiplano péruvien, ce village est à mi-chemin entre Cusco et Puno. Le district de Nuñoa est représentatif de la vie rurale andine. Nous avons donc décidé d'y passer une semaine pour partager le quotidien de ses habitants. Loin des circuits touristiques, notre présence dans le village n'est pas passée inaperçue! Accueillis par Roy et ses camarades de l'Institut d'études supérieures, nous avons découvert plusieurs activités au cours de notre séjour.

Nuñoa fait partie des régions dans lesquelles on rencontre le plus de situations d'extrême pauvreté. La population se consacre essentiellement à des activités agricoles de subsistance. A 4000 mètres d'altitude, les types de culture sont relativement limités : pommes de terre, tubercules andins (oca), quinoa et orge. Quelques familles élèvent des vaches pour le lait. La production journalière est d'environ 7 litres par vache, pour une seule traite manuelle (en France la production moyenne est de 30 litres/jour/vache!). Chez Alfredo et Salomé, la famille d'agriculteurs que nous avons visité, le lait est transformé en fromage pour l'auto-consommation. Cette pratique est la plus répandue. Autour de ces quelques productions familiales, le village compte une seule fromagerie artisanale qui s'ouvre sur un marché plus large. Des brebis et des alpagas sont également élevés pour leur laine et leur viande. Alfredo nous a appris que le district de Nuñoa compte parmi les premiers foyers de production de laine d'alpaga du Pérou. Sa notoriété est basée sur l'élevage d'une race particulière : l'alpaga suri. Malheureusement, il n'existe pas de filière de transformation sur place. La production de laine est achetée à bas prix, par des entreprises étrangères, pour être revendue à grand profit. Lorsque les habitants ne sont pas agriculteurs, ils survivent par le commerce de proximité : on a recensé plus d'une vingtaine d'épiceries et une multitude de marchands ambulants pour 12 000 habitants.

nunoaComment vit-on dans ce village de l'altiplano?
L'habitat est simple avec des maisons en adobe et des toits de tôle. L'accès à l'eau courante est très limité, rares sont ceux qui disposent d'une douche et de WC. L'eau chaude est un luxe et le chauffage inexistant. Depuis quelques années, le centre dispose d'électricité 24 heures/24. Dans la campagne environnante, on trouve des habitations encore plus rudimentaires : toits de chaume, une seule pièce, pas d'eau courante ni d'électricité. Dans ces conditions de vie difficile, on rencontre aussi des problèmes récurrents tels que la malnutrition et l'alcoolisme. Grâce à un réseau éducatif bien développé l'analphabétisme tend à se résorber. En revanche, l'accès aux soins est précaire, il n'y a qu'un seul hôpital local pour le district et pas de médecin permanent. Il en résulte une espérance de vie plus réduite que dans les villes et une mortalité infantile et juvénile importante. Le mois de juin est le plus meurtrier en raison du froid et en l'absence de traitements des maladies respiratoires.

Au-delà des aspects de la vie quotidienne, les jeunes de Nuñoa, âgés d'une vingtaine d'années, nous ont fait partager avec passion la culture andine. En effet, les traditions, la musique et la danse font partie du quotidien. La province de Puno est sans doute une des régions les plus riches en fêtes et en festivals traditionnels. En parallèle de cet attachement aux traditions, Roy et ses camarades sont également très ouverts aux problématiques actuelles de leur territoire. Roy participe notamment à des conférences dans le cadre du Mouvement de la jeunesse chrétienne et le groupe a l'intention de publier prochainement une revue locale.
Ensemble, ils forment un cercle d'une douzaine de jeunes engagés dans une réflexion sur l'avenir de Nuñoa et ont l'intention de jouer un rôle sur les orientations politiques locales (voir article Espoirs et perspectives...). Les discussions avec ce groupe ont été constructives dans le cadre de notre démarche basée sur l'échange.

Consulter les photos liées à cet article

Consulter l'article "Nuñoa : Espoirs et perspectives de développement d'un village de l'Altiplano

Mis à jour (Dimanche, 26 Septembre 2010 23:55)